Top

Le collaboratif : au cœur de notre approche éditoriale

Affiné depuis maintenant près de cinq ans, le mode 
de production collaborative 
des contenus fonctionne particulièrement bien dans le B2B et les domaines experts. Les avantages et les opportunités d’une approche collaborative dans la création de contenus sont multiples.

Encore faut-il aborder cette démarche de façon structurée et rationelle…

 

Structurer les conversations

bando-56

Les marchés sont des conversations. Cet adage aujourd’hui accepté par tous montre l’importance de disposer d’un dispositif permettant de structurer, d’organiser et de faire vivre 
ces conversations.
Un programme tel qu’un talkshow, un reportage 
ou une conférence est, comme le montre l’expérience de Techtoc, parfaitement adapté à la structuration de conversations souvent dispersés.

Une veille efficace contribue également à ne pas perdre de vue des arguments et des points de vue qui contribuent à faire avancer les idées au sein d’un écosystème.

Webcastory, outre la mise en place de webTV collaboratives, s’applique à monitorer 
les conversations qui naissent suite 
aux programmes, ou qui sont suceptibles de donner naissance à l’éditorialisation d’une émission.

Brasser idées et connaissances

bando-33

Lancer un sujet sur une plateforme collaborative telle que celle mise au point par Webcastory consiste à animer une discussion et faciliter l’échange de point de vue au sein d’une communauté de professionnels.

Proposer aux membres de la communauté associé à une webTV de participer à un programme se fait de façon semi automatisé à travers l’outil de SocialCRM de la plateforme SoMeTank qui sert à faire fonctionner nos webTV. Ainsi, chaque membre susceptible d’apporter une contribution constructive à la réalisation d’un sujet sera averti individuellement par email.

Cette méthodologie permet de positionner une marque, 
tout en la rendant légitime au sein 
des conversations auxquelles elle participe 
ou qu’elle initie.

L’Ego valorisation

bando-69

L’incentive que constitue la participation active à un programme tels qu’un talkshow permet de recueillir des témoignages d’experts de qualité. Mais la gestion des communautés liés aux webTV collaboratives mise en place par Webcastory va bien 
au delà du ou des sites web créés à l’occasion.

Notre métier consiste à recruter les bons intervenants en leur offrant une forte incentive : leur participation 
à un plateau TV, ainsi qu’à son éditorialisation, et leur valorisation au sein de leurs écosystèmes respectifs.

Qu’ils soient des partenaires commerciaux, des prospects, des clients, des influenceurs ou des experts reconnus, la participation constructive de chaque intervenant, que ce soit dans la phase de préparation d’un tournage où lors de sa participation à un plateau, passe par la valorisation de ce qui le rend unique. Une tâche essentiel du community management lié au process éditorial collaboratif.

Le format audiovisuel est particulièrement efficace pour confronter les points de vue et pour offrir 
à l’ensemble de la communauté un véritable carrefour des idées et des connaissances 
qui parsèment les conversations 
qui la font vivre.

Community workgroup management

bando-41

Afin d’organiser le travail collaboratif d’une communauté 
qui travaille à l’éditorialisation d’une webTV, nous avons mis 
en place une méthode originale de Community management, dite « Community Workgroup Management », destinée 
à animer de de petits groupes de travail recrutés dans 
une communauté plus vaste.

Devenir le carrefour des conversations

bando-44

A chaque préparation et mise en ligne d’un sujet correspond de nouveau contacts et autant d’opportunité de networking. Qu’il s’agisse de prospecter, de recruter ou de satisfaire tout autre besoin de l’entreprise, cette phase est l’aboutissement de la démarche ROI propre aux dispositifs de Webcastory.

Essaimer pour fédérer

bando-24

Les programmes produits avec la communauté peuvent 
bien sûr y être réinjectés dans les réseaux sociaux, afin 
de s’adapter à toutes les situations où le rich média est 
à l’honneur, qu’il s’agisse de plateformes de diffusion comme YouTube ou de réseau sociaux généralistes comme Facebook.
Pour les marques disposant déjà de dispositifs évolués 
en terme de média sociaux, ou souhaitant en mettre en place rapidement, cela permet d’être présent partout, avec 
un seul et même programme.
Une large part des contenus audiovisuels sur internet 
étant consommés aileurs que dans leur contexte initial (Facebook étant l’un des lieux, après YouTube, où le plus 
de vidéo est regardé).